Cours et stages de Tai-Chi-Chuan en Gironde

Basée à Libourne, l’association Gardien Céleste (Jin Gang) propose des cours et des stages de Tai-chi-chuan sur plusieurs communes de la Gironde. Ici, nous vous indiquons comment suivre les cours et stages, et expliquons en quelques mots en quoi consiste le Tai-chi-chuan et la lignée à laquelle appartient notre école.

Pratiquer le tai-chi-chuan en Gironde

Il existe plusieurs associations représentant plusieurs styles de tai-chi-chuan en Gironde. L’association Gardien Céleste a l’avantage de proposer le style Chen, un taichi à l’origine de plusieurs grandes lignées. Notre instructeur principal, Guillaume Large, est un élève officiel et régulier (des voyages sont organisés chaque année) de Chen Ziqiang, 20e génération du style Chen de Chenjiagou.

Guillaume Large, instructeur de tai-chi-chuan en Gironde
Guillaume Large instructeur officiel de tai chi chuan style chen en Gironde

Nous donnons des cours dans plusieurs communes :

Cliquez sur la commune pour télécharger la fiche d’inscription 2021-2022.

Nous organisons aussi régulièrement des stages durant les vacances scolaires.

Calendrier des stages de Tai-chi-chuan, Qi Gong et Poussée des mains (Tsui-shou) en Gironde
Pour les inscriptions aux stages de Tai-chi-chuan et Qi Gong, contactez-nous au
06 82 78 52 07

Qu’est-ce que le tai-chi-chuan ?


Le tai-chi-chuan, parfois appelé tai-chi dans sa version orale, est un art martial chinois « interne » qui a pour but de travailler l’énergie chi. Nous aimons dire que cet art combine les enseignements de base de la philosophie chinoise, de la médecine traditionnelle chinoise et des arts martiaux. Plusieurs aspects primordiaux ressortent donc dans cette boxe du faîte suprême, traduction littérale du terme chinois.

Associé à une gymnastique douce en accord avec la respiration permettant de conserver ou d’améliorer sa santé, le tai-chi-chuan consiste en un enchaînement de mouvements continus en position debout.

Le tai-chi-chuan appuie le travail de la force dynamique, mais souple appelée jing. Celui-ci est l’opposé du li, la force physique. Et l’un des autres points essentiels de cet art martial est l’enracinement.

Plus et mieux vous pratiquerez le tai-chi-chuan, plus vos appuis seront solides. D’ailleurs, les praticiens de cet art martial s’adonnent régulièrement à la pratique du tuishou, la poussée des mains. Les postures et l’enracinement sont les bases essentielles au tuishou.

Nous organisons régulièrement des stages de tai-chi-chuan et de tuishou en Gironde.

Les origines du tai-chi-chuan

Il est difficile de certifier l’origine du tai-chi, car les sources sur lesquelles nous pourrions nous appuyer sont sujettes à de nombreuses polémiques.

Trois hypothèses sortent cependant du lot :

  • Le tai-chi-chuan du légendaire Zhang Sanfeng remonterait au début de la dynastie Ming (1368-1644), voire de la fin de la dynastie des Song (13e siècle).
  • Wang Zongyue pourrait être le créateur du tai-chi-chuan durant la dynastie des Qing (1644-1911).
  • Le tai-chi-chuan aurait été créé par Chen Wangting à la fin de la dynastie des Ming (vers le 17e siècle).

Le style Yang du tai chi chuan

Le style Yang est certainement le plus populaire dans le monde occidental. Il a été créé par Yang Luchan (1799-1872) après avoir appris le tai chi chuan dans le village de Chenjiagou avec Chen Changxing.

On raconte que Yang Luchan souhaitait rendre plus accessible le tai chi chuan. Si on se réfère à l’engouement mondiale, il a peut-être réussi son pari.

Le tai-chi-chuan style Chen de Chenjiagou

Traditionnellement, le tai-chi-chuan style Chen a pris naissance dans le village de Chenjiagou, dans la province de Henan, avec Chen Wangting (1600-1680) comme père fondateur. Aujourd’hui, nous en sommes à la 20e génération des instructeurs, représentée par Chen Ziqiang.

Statue de Chen Wangting, père fondateur du tai-chi-chuan style chen.
Statue de Chen Wangting père fondateur du tai-chi-chuan style chen

Le style Chen se distingue des autres styles de tai-chi avec son empreinte martiale encore très présente. Ce qui peut impliquer la nécessité d’une certaine forme physique pour le pratiquer.

Cependant, notre association Gardien Céleste et les enseignants ouvrent leurs portes à toutes les personnes, quelle que soit leur âge et leur condition physique. Sauf avis contraire de votre médecin évidemment.

Gardien Céleste (Jin Gang) est l’unique représentante officielle de l’école de Chenjiagou en France, et en Gironde, forcément.

Qu’est-ce que le chi ?

Le chi est un flux d’énergie naturelle qui dote chaque être vivant. Parfois écrit qi, il est aussi nommé gi en Corée et ki au Japon.

Selon la tradition chinoise, le chi est à l’origine de tout. Au niveau de l’individu, elle évolue et dépend de nos pensées, nos sentiments, nos respirations et notre condition physique.

Le chi influe aussi en fonction de la météo, de l’environnement, de l’entourage, etc. C’est une vitalité à la fois partagée et interdépendante.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les cours et stages de qi gong en Gironde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *